Le fort de Spijkerboor fut donc également équipé de la plus lourde artillerie de tous les forts de cette partie du front. À l’avant, une tourelle rotative fut même bâtie avec deux pièces d’artillerie avec un calibre de 10,5 millimètres avec une portée pouvant atteindre dix kilomètres. Cette tourelle et l’artillerie sont toujours là et peuvent être observées à l’occasion d’une visite.

Ce bâtiment sur deux étages fut utilisé plusieurs fois comme prison après la Première Guerre Mondiale. C’est de ces périodes que viennent les barreaux devant les fenêtres, mais aussi les peintures murales à l’intérieur.