Explorer Oud-Zuid

Aujourd’hui encore, Oud-Zuid reste l’un des quartiers les plus désirés et désirables de la ville avec le patrimoine immobilier le plus cher d’Amsterdam et les résidents certainement les plus privilégiés. Les Amstellodamois surnomment cette partie de la ville ‘het reservaat’ (la réserve), mais pas besoin d’avoir votre passeport sur vous – cependant, n’oubliez pas votre carte de crédit : certaines des boutiques les plus chics de la ville se trouvent justement dans ce quartier (notamment sur la célèbre PC Hooftstraat). Vous y trouverez des restaurants tout aussi exclusifs, mais également des alternatives moins coûteuses.

La sérénité du sud

De toutes les jolies rues de cet Amsterdam verdoyant, le micro-quartier Willemspark peut se vanter de posséder les plus belles. Ici, les ormes et les bouleaux poussent en toute splendeur, offrant de l’ombre à toutes les rues et donnant un charme incomparable aux maisons centenaires dotées de magnifiques balcons et de pignons haut perchés. Et même s’il ne se trouve qu’à deux pas du célèbre Vondelpark et de la place Museumplein, ce petit quartier idyllique reste loin de l’agitation touristique. Alors que le Vondelpark accueillent de nombreux skaters, stéréos et poussettes, et que la Museumplein attire chaque jour de nombreux touristes, le Willemspark reste un havre de paix et une chance de découvrir comment les familles les plus aisées de la ville vivent depuis plus d’un siècle

Histoire du quartier

Faisant partie de ce grand quartier appelé Oud-Zuid – commençant juste au sud de la rue Stadhouderskade sur la Museumplein et s’étirant jusqu’au périphérique de la ville, rappelant le demi-cercle formé par la Ceinture des Canaux – le Willemspark est en lui-même une partie assez récente de cette ville âgée de 800 ans, et n’existe que depuis à peine plus d’un siècle. A la fin du 19e siècle, les fonctionnaires d’Amsterdam avaient peur que les citoyens les plus riches de la ville ne fuient le quartier des canaux surpeuplés et (à l’époque) quelque peu âcre et ne s’installent dans les communes avoisinantes d’Haarlem ou Hilversum. De toute évidence, la fuite de ces importantes sources d’impôts était en conflit avec les ambitions d’une ville comme Amsterdam. Un certain nombre d’éminents citoyens formèrent ainsi la Compagnie de Construction de Willemspark pour créer une nouvelle zone habitable dans la partie alors encore rurale de l’extrême sud d’Amsterdam. Cette zone allait devenir un lieu où les grandes fortunes d’Amsterdam seraient fières de vivre, et en accord avec la tendance croissante des villes ‘vertes’ dotées de parcs et d’espaces publics. Les paisibles places Emmaplein (avec un monument en l’honneur de la reine Emma) et Valeriusplein formaient les points centraux autour desquels les maisons étaient construites.

La vie autour du parc

Les rues du quartier bordaient le Vondelpark,  et leurs courbes forment un véritable contraste avec les motifs de grille vus ailleurs en ville. En raison du caractère exclusif de ce quartier, seuls ses résidents et les membres de l’association du parc étaient autorisés à utiliser ce vaste espace vert – désormais le plus célèbre parc de la ville – avec sa grande entrée sur l’avenue Koningslaan utilisée comme leur propre portail privé. Les hôtels privés se dressant sur ces rues, avec leurs jardins bordant le parc, donnent une idée de l’exclusivité et de la richesse du quartier. Aujourd’hui, le parc est ouvert à tous, mais ses cafés paisibles, ainsi que les boutiques de luxe bordant la rue Willemsparkweg attirent toujours l’élite de la ville, et offrent peut-être une alternative plus calme aux autres rues comparables autour de Museumplein.